Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Apr

On bulle à Ballito

Publié par yvesetnickie.over-blog.com  - Catégories :  #L'Afrique du Sud (2015)

Mardi 24 février :

Même programme qu’hier pour la matinée. On débute par un petit déjeuner prolongé sur la terrasse : il faut le temps de déguster porridge, papaye fraiche, thé, café et tartines tout en guettant les dauphins au large et les oiseaux devant la terrasse.

On bulle à Ballito
On bulle à Ballito

Ensuite, une grande baignade à la tidal pool et nous voilà presque à midi !

L’après-midi nous partons en ballade plus haut sur la côte à Tinley Manor, petite station balnéaire principalement habitée par des indiens. En rejoignant le parking, nous rencontrons nos premiers singes : toute une tribu de vervets qui emprunte un bout de route avant de se mettre à couvert dans la forêt de bananiers.

A noter le magnifique service trois pièces coloré de monsieur !!
A noter le magnifique service trois pièces coloré de monsieur !!
A noter le magnifique service trois pièces coloré de monsieur !!
A noter le magnifique service trois pièces coloré de monsieur !!

A noter le magnifique service trois pièces coloré de monsieur !!

L’anecdote du jour : en rentrant de la piscine, nous nous arrêtons un peu sur la plage … où je m’endors quelques minutes. Mauvaise idée : comme je n’ai pas mis de crème solaire, je me retrouve avec le dos et le derrière des jambes tout rouge !

On ne plaisante pas avec le soleil ici.

 

 

Mercredi 24 février :

En fin de matinée nous partons pour Durban, la grande ville de la côte est située à une trentaine de kilomètres au sud de Ballito. Nous démarrons par le front de mer et un déjeuner dans un restau situé sur une jetée d’où l’on domine la mer et les surfeurs. 

La spécialité de Durban nous y attend : le « bunny chow » un pain évidé rempli de curry de mouton bien épicé. Voilà qui rappelle que  sur trois millions d’habitants à Durban, un million est d’origine indienne.

Sur la plage, une autre tradition de Durban, les sculptures de sable…

On bulle à Ballito
On bulle à Ballito
On bulle à Ballito

Puis, comme le temps est assez gris, nous visitons l’Ushaka Marine World, un vaste complexe marin où l’on peut admirer de très nombreux poissons tropicaux dans un beau cadre. En particulier de très grands aquariums sont installés dans un vieux cargo. Après le classique show de dauphins, nous admirons requins, raies, poissons multicolores, anémones de mer, crustacés divers … sans aller jusqu’à descendre dans la cage immergée parmi les requins !

On bulle à Ballito
On bulle à Ballito
On bulle à Ballito
On bulle à Ballito
On bulle à Ballito
On bulle à Ballito
On bulle à Ballito

Soirée tranquille devant la coupe d’Europe de foot (il y a du sport en permanence sur la télé sud-africaine).

 

L’anecdote du jour : le matin, nous apercevons souvent le bateau des coast guards qui viennent inspecter les filets anti-requins installés au large des plages. Le dispositif est manifestement efficace car il y a très peu d’accidents comme le rappelle ce panneau…

On bulle à Ballito

Jeudi 26 février :

On continue de buller : le matin petit déjeuner sur la terrasse, observation des oiseaux … avant notre séance de natation. Ce matin le ciel est bien bleu et quand nous partons nager à 8 heures il fait déjà bien chaud. Il est vrai que même la nuit les températures restent proche de 25° !

L’après-midi, nous allons faire des courses à Salt Rock ce qui n’est pas une punition puisque le plus court est de passer par la plage. C’est donc une promenade très agréable…

On bulle à Ballito
On bulle à Ballito

L’anecdote du jour : de nombreuses piscines de mer ont été construites tout le long de la Dolphin coast. Il est vrai que la baignade dans l’océan est  potentiellement dangereuse avec, outre les requins déjà évoqués, des poissons venimeux, des méduses qui piquent et des courants violents !

Comme sur la côte basque, la baignade sur les plages est très surveillée par les Life guards et n’est en principe possible que dans un couloir réduit marqué par deux panneaux disposés sur la plage.

On bulle à BallitoOn bulle à Ballito

Vendredi 27 février :

Nous déjeunons au Waterberry, un petit restau aménagé au cœur d’une zône préservée de la forêt primaire qui couvrait autrefois toute la région, mais qui a désormais presqu’entièrement disparu au profit de la culture de la canne à sucre ou des lotissements. L’occasion d’un bon déjeuner et d’une petite ballade sympa dans cette forêt.

L’après-midi nous retournons à la piscine d’eau de mer pour nager malgré le ciel gris. Le temps est lourd et l’orage qui éclate sur la mer mendant notre diner sur la terrasse nous offre un beau spectacle.

L’anecdote du jour : Dave est un nouvel adepte du geo caching, loisir qui consiste à utiliser le GPS pour rechercher ou dissimuler un « trésor » dans divers endroits à travers le monde. Il se trouve que deux objets sont cachés à proximité de notre plage et nous partons à leur recherche. Celui qui est près de la tidal pool semble se trouver dans la falaise mais, mal équipés pour grimper, nous ne le trouvons pas. Demain peut-être !

A défaut j’ai réussi à photographier un ibis en plein vol …

On bulle à Ballito

Samedi 28 février :

Après la matinée habituelle, nous partons nous promener dans la Harold Johnson Nature Reserve, un grand domaine situé à environ 50 kms de Ballito parmi les champs de canne à sucre. A notre arrivée sur le parking nous sommes accueillis … par deux zèbres peu farouches ! La promenade dans la forêt et les prairies dominant la Tugela River est très agréable et émaillée de nombreuses rencontres : papillons multicolores, singes, impalas, duykers …

On bulle à Ballito
On bulle à Ballito
On bulle à Ballito
On bulle à Ballito
On bulle à Ballito
On bulle à Ballito

Pour couronner la promenade, nous trouvons une géo-cache qui compense celle de Thompson Bay sur laquelle nous ne pouvons toujours pas mettre la main.

La fin de soirée est consacrée à la préparation de nos bagages car demain matin nous partons passer trois jours dans le Drakensberg. J’espère vous en ramener quelques belles photos !

L’anecdote du jour : quand nous sommes partis de France, il y a 8 jours, c’était l’hiver.

A notre arrivée, hémisphère sud oblige, c’était l’été.

Dans trois semaines, ce sera ici l’automne, mais quelques jours plus tard, à notre retour en France, le printemps nous accueillera.

Nous aurons ainsi connu quatre saisons en six semaines !

Commenter cet article

Emma 05/10/2015 13:28

Bonjour,
Je viens de découvrir votre blog et je trouve que vos articles sont bien rédigés. J'adore lire les récits de voyageurs ! Les photos que vous avez postées sont jolies, surtout celles de la Harold Johnson Nature Reserve. Les papillons photographiés sont mignons.

yvesetnickie.over-blog.com 05/10/2015 23:35

Merci de ces aimables commentaires !

À propos

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de la famille, des amis et autres curieux ...