Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Dec

Maroc 2015 : à nous l'océan !

Publié par yvesetnickie.over-blog.com  - Catégories :  #Maroc (Automne 2015)

Du lundi 30 novembre au lundi 7 décembre 2015 :

Voici le dernier épisode de notre voyage, en tous cas pour la partie 2015.

En un mois, nous avons déjà parcouru près de 6.000 kilomètres depuis la France et nous avons envie de nous poser un peu.

Maroc 2015 : à nous l'océan !

Le meilleur endroit pour cela en cette saison est pour nous la région d’Agadir : contrairement à l’intérieur du pays, plus continental, les températures y sont clémentes et le soleil y brille 340 jours par an. Et puis nous sommes contents de retrouver la mer que nous avions abandonnée au Cap des Trois Fourches, sur la Méditerranée, il y a un mois. Certes nous avons eu notre quota de dunes, mais contrairement à chez nous, elles étaient bien loin de la mer (plus de 1.000 kilomètres séparent Figuig d’Agadir).

Alors, pour nous rattraper, nous nous sommes d’abord installés à Taghazout, tout près d’Agadir, dans un camping offrant une vue imprenable sur l’océan !

A 60 mètres au-dessus de la mer.
A 60 mètres au-dessus de la mer.

A 60 mètres au-dessus de la mer.

Notre première objectif : manger du poisson. Ça c’est facile : des petites barques évoluent en permanence devant nous et chaque matin un pêcheur vient nous proposer soles, saint-pierre, bar, crevettes... 

Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !

Quant aux sardines grillées, les restaurants du souk les servent pour 10 cts d’euros l’assiette. A ce prix-là, il n’y a ni couteau ni fourchette et nous mangeons comme tous les marocains, avec les mains !

Outre ces restaurants de poisson, le grand souk d’Agadir offre un spectacle extraordinaire. Imaginez 6.000 boutiques réunies dans même lieu ! On y trouve de tout : des monceaux de fruits et légumes, des épices, et toutes sortes de marchandises depuis les produits locaux jusqu’aux pacotilles asiatiques. 

Au grand souk d'Agadir
Au grand souk d'Agadir
Au grand souk d'Agadir
Au grand souk d'Agadir
Au grand souk d'Agadir
Au grand souk d'Agadir
Au grand souk d'Agadir
Au grand souk d'Agadir

Au grand souk d'Agadir

Ce qui est le plus surprenant c’est la quantité de marchandises proposée par chaque boutique. On est loin du « zéro stock » qui devient la règle chez nous. Un exemple avec ce quincailler…

Besoin d'une gamelle ?
Besoin d'une gamelle ?

Besoin d'une gamelle ?

Agadir est une très grande ville très moderne car elle a été presque entièrement reconstruite suite au tremblement de terre de 1960. On trouve tout ce que l’on veut et je ne parle même pas des grandes surfaces que nous avons superbement ignorées car on trouve une foule de petits magasins et d’ateliers. Pour très peu cher nous avons procédé à tous les inévitables entretiens et petites réparations dont nous avions besoin (la roue jockey de la caravane, l’équilibrage des pneus…), Nickie est allée chez le coiffeur …

Le géocaching nous a fait aussi orienté vers quelques lieux intéressants comme l’ancienne kasbah, qui offre un panorama magnifique sur la ville, ou le port de pêche avec ses petites barques et ses vieux chalutiers.

Vue d'en haut ou d'en bas ...
Vue d'en haut ou d'en bas ...
Vue d'en haut ou d'en bas ...
Vue d'en haut ou d'en bas ...
Vue d'en haut ou d'en bas ...
Vue d'en haut ou d'en bas ...
Vue d'en haut ou d'en bas ...
Vue d'en haut ou d'en bas ...
Vue d'en haut ou d'en bas ...
Vue d'en haut ou d'en bas ...

Vue d'en haut ou d'en bas ...

Nous sommes aussi retournés passer une journée à la Vallée du Paradis, un lieu magique à quelques dizaine de kilomètres d’Agadir. Je ne vous en dis pas plus : montez avec nous à bord du Toy pour voir la jolie route qui y mène, puis écoutez chanter les oiseaux en attendant le tagine qui mijote !

Avec tout ça, comme nous avons pris un rythme super-cool, c’est à peine si nous sommes allés à la plage ! Je devrais parler « des plages » car tout le long de la côte c’est une succession de plages immenses ou dissimulées dans de petites criques. En plus des surfers et autres touristes elles sont très fréquentées, surtout le week-end, par les marocains qui y viennent passer toute la journée en famille.

Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !

Pour terminer la narration de ce séjour à Agadir voici en vrac quelques images anecdotiques …

Ici le papier alu coûte plus cher que les crevettes !

Ici le papier alu coûte plus cher que les crevettes !

Ce beau chameau blanc aux yeux bleus se nomme Capuccino...

Ce beau chameau blanc aux yeux bleus se nomme Capuccino...

Sous le palmier (en plastique) un relais télécom !

Sous le palmier (en plastique) un relais télécom !

Vu aux toilettes du souk

Vu aux toilettes du souk

Un beau morceau d'ammonite trouvée dans la montagne au-dessus du camp.

Un beau morceau d'ammonite trouvée dans la montagne au-dessus du camp.

 

Enfin, une dernière curiosité à Agadir, car on ne voit guère cela à l’intérieur du pays, nos amis les retraités camping-caristes qui viennent s’installer sur la côte pour quelques mois chaque hiver. J’avais déjà évoqué les années précédentes l’énorme matériel qu’ils transportent. Eh bien, ça ne s’est pas arrangé ! Il semble qu’il y a une course au « toujours plus gros » : énormes camping-car, remorques plus grosses que notre caravane, cuisines extérieures, petites voitures ou quads … Deux jours de montage minimum et une mobilisation quasi permanente pour laver, mettre sous housse chaque soir, régler la télé … Beaucoup semblent ne rien faire d’autres que s’occuper de leur matériel.

Bon, assez médit, après tout, chacun son truc !

Maroc 2015 : à nous l'océan !

Mardi 8 décembre 2015 :

Ayant quelque peu épuisé les plaisirs d’Agadir, nous avançons de 160 kms au nord, vers Essaouira, pour y passer deux jours avant notre retour vers la France. Notre route nous fait traverser de jolis paysages de collines couvertes d’arganiers, jusqu’à notre installations au camp « Esprit nature » dans la forêt d’Essaouira.

Cette forêt composée essentiellement de thuyas, nous la traversons en partie l’après-midi pour rejoindre par une piste la mer toute proche. Nous terminons à pied pour trouver, derrière la dune littorale, une immense plage déserte. 

Quelques nuages et une petite brume s’installent en fin d’après-midi, produisant une lumière et une atmosphère étranges.

Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !

L’anecdote du jour : voilà des empreintes bien inhabituelles sur une plage !

Maroc 2015 : à nous l'océan !

L’explication nous l’aurons en retournant à la voiture car nous croisons dans les dunes tout un troupeau de vaches qui semblent vivre là en semi-liberté.

Maroc 2015 : à nous l'océan !

Avis, enseignes et autres inscriptions : longtemps négligée par les autorités, la langue berbère, pratiquée par une majorité d’habitants, retrouve un peu de place au Maroc. Elle est notamment enseignée dans les écoles et possède ses espaces sur les chaines télé.

Voici l’alphabet de son écriture, le tifinagh, également utilisé par les touaregs.

Maroc 2015 : à nous l'océan !

Mercredi 9 décembre 2015 :

La journée est consacrée à la visite d’Essaouira, l’ancienne Mogador des portugais. Cernée de remparts et de fortification de type « Vauban », la ville rappelle immanquablement Saint Malo par sa disposition, même si les maisons de la médina n’ont rien avoir avec le style breton !

Le port est très animé tout comme les rues intra-muros où il fait bon déambuler parmi les nombreuses boutiques…

Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !

L’anecdote du jour : la gendarmerie royale marocaine est très bien équipée en radars mobiles et omniprésente sur toutes les routes, faisant de nombreuses victimes. Cette fois, c’est mon tour : 68 km/h au lieu de 60.

Heureusement, je crois que des consignes ont été passées pour ne pas importuner les touristes et, après une petite discussion plutôt amicale, j’échappe à la contravention.

 

Avis, enseignes et autres inscriptions : 

Sans commentaires !

Sans commentaires !

Jeudi 10 décembre 2015 :

Notre dernière journée de l’année sur le sol marocain.

La nuit a été frisquette : 5° ce matin, nous en avions perdu l’habitude à Agadir.

Nous avons regagné Marrakech dans la matinée et cet après-midi nous préparons nos bagages pour reprendre l’avion demain tout en profitant d'un peu de luxe... avec la petite touche marocaine !

Maroc 2015 : à nous l'océan !
Maroc 2015 : à nous l'océan !

 

Bientôt sept semaines que nous sommes partis et le temps a passé très vite. Mais nous sommes contents de rentrer chez nous … d’autant plus que dans cinq semaines nous serons de retour !

Rendez-vous donc début 2016 pour la suite de ce voyage.

 

Avis, enseignes et autres inscriptions :

 
Boutique informatique de Chichaoua.

Boutique informatique de Chichaoua.

Et une dernière image avant de regagner la France ...

Et une dernière image avant de regagner la France ...

Commenter cet article

Philippe 29/12/2015 16:28

Merci pour ces dernières nouvelles!
Passez de bonnes fêtes
A très bientôt à Sidi Ifni

l'Avo7 11/12/2015 06:53

A Mardi...
Je rentre aussi.

THIBAUDEAU Mireille 10/12/2015 21:19

Merci pour ce dernier voyage marocain de l'année 2015.
Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d'année et au plaisir de vous retrouver sur les pistes marocaines en 2016. Bises

À propos

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de la famille, des amis et autres curieux ...