Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Jan

Retour à Sidi Ifni

Publié par yvesetnickie.over-blog.com  - Catégories :  #Maroc 2016

Vendredi 22 janvier 2016 :

Petite flemme ce matin : au lieu de reprendre la route comme prévu nous décidons de rester à Aourir où nous sommes très bien. Nickie a de la cuisine à faire (tous les légumes ramenés du souk d’Agadir) et moi le blog à envoyer (certes la connexion est faiblarde mais avec un peu de patience on y arrive).

En fin de matinée une mobylette s’arrête près de la caravane : c’est un marchand de poisson à qui nous achetons, pour une somme ridicule, 500 grammes de petites cigales de mer.

Retour à Sidi Ifni

Nous passons l’après-midi à la plage où se côtoient, touristes obligent, dromadaires et jet-skis !

Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni

Elle n’est pas belle la vie ?

 

L’image du jour :

Je cherche … je trouve … je suis bien content de moi !

Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni

L’anecdote du jour :

Hier le cuisinier du camp, Hassan, m’a offert une sorte de passe-montagne de motard pour la simple raison que j’avais trouvé le sien pratique, et qu’il en avait un autre presque neuf …

Ce soir quand nous rentrons, il nous offre un plat de couscous. Par contre il est formel : il faut le manger maintenant pour le digérer avant la nuit sinon on dort mal. Nous voilà donc à 18 heures attablés devant un plat énorme dont nous ne mangerons que le tiers !

 

Samedi 23 janvier 2016 :

Cette fois nous repartons pour de bon. Nous traversons Agadir et prenons la direction du sud vers Aglou, petite station balnéaire située à environ 70 kilomètres.

En route nous faisons un détour par le petit port de Tifnit qui, outre les pêcheurs accueille quelques surfers et touristes européens. Mais on est loin de la côte bétonnée d’Agadir !

Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni

Nous prenons une petite route proche de la côte et traversons l’oued Massa et ses cultures aux allures d’oasis du sud.

Bien installés à Aglou nous laissons passer les heures chaudes, car le thermomètre à fait un petit bond aujourd’hui, avant d’aller nous promener sur le front de mer au charme désuet. Comme dans beaucoup d’endroits sur la côte, il y avait de grands projets ici qui par bonheur ne se sont pas réalisés…

Retour à Sidi Ifni

L’image du jour :

Sans commentaires...

Sans commentaires...

Dimanche 24 janvier 2016 :

Ce matin le chergui souffle encore sur Aglou, nous apportant un air très chaud du Sahara.

Un petit tour en 4x4 nous mène au Nid d’Aigle, une base de parapente juchée sur la montagne qui domine de 250 mètres la mer. La vue est belle et il y a en prime une géocache à trouver (elle le sera).

Nous redescendons ensuite jusqu’à l’immense plage déserte qui s’étend à ses pieds.

Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni

L’après-midi nous prenons la piste de bord de mer qui remonte jusqu’à Agadir pour voir les pêcheurs marocains. Comme tout le long de l’Atlantique jusqu’à la Mauritanie, ils sont très nombreux à pêcher soit dans des petites barques, soit, le plus souvent, au lancer depuis le rivage. Ils vivent en général dans des conditions très précaires. La particularité par ici est qu’ils logent fréquemment dans des habitations troglodytes creusées dans la falaise qui borde la mer.

Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni

L’image du jour :

Quelle déception pour nous de partir juste avant ce grand évènement !

Retour à Sidi Ifni

Du 25 au 30 janvier 2016 :

Une cinquantaine de kilomètres vers le sud et, après un petit arrêt au souk de Mirleft, nous voici de retour à Sidi Ifni que nous avions quittée il y a un peu plus d’un an, dévastée par les inondations.

Comme nous en avons désormais l’habitude, nous nous installons pour quelques jours dans la maison marocaine que nos amis Isabelle et Jean-Yves ont la gentillesse de nous prêter chaque fois que nous passons ici.

Il fait un temps magnifique et la ville a retrouvé son caractère souriant avec toutes ses maisons blanches aux volets bleus. On a du mal à imaginer que cet oued aujourd’hui à sec (comme la plupart du temps) a pu se transformer en quelques heures en un raz de marée d’eau et de boue et tout emporter sur son passage dans la basse ville.

L'oued à sec .

L'oued à sec .

La ville est même particulièrement pimpante car de nombreux édifices publics ont été repeints. On nous explique que cela est dû à la célébration du cinquantième anniversaire de la Marche verte en novembre dernier, fête nationale particulièrement célébrée ici puisque nous sommes à la porte du Sahara Occidental. Pour mémoire, la Marche Verte est une grande marche pacifique organisée le 6 novembre 1975 par le roi Hassan II pour occuper le Sahara espagnol. Des fresques à la gloire de la Marche ornent même les murs de la ville.

Retour à Sidi Ifni
Retour à Sidi Ifni

J’ai déjà décrit à plusieurs reprises cette petite ville où nous adorons séjourner et pour ne pas me répéter je renvoie ceux qui seraient intéressé à mes écrits précédents.

Nous passons quelques jours bien tranquilles ici : remise en route de la maison, pas mal de marche car nous sommes tout près du centre et de la mer, plage et courses en ville font l’essentiel de notre quotidien. Il est vrai que faire ses achats ici c’est déjà une aventure … Il n’y a pas de supermarchés mais une foultitude de petites boutiques et tout le problème est de trouver celle qui possède ce que l’on cherche. Un exemple, le tuyau de la machine à laver est cassé : nous aurons fait une bonne dizaine d’échoppes pour trouver une solution, chaque « quincailler » nous recevant avec beaucoup de gentillesse, navré de ne pouvoir nous satisfaire et nous envoyant un peu plus loin où « Inch Allah il y aura le tuyau » !

Et puis nous retrouvons Catherine et Philippe dont avions fait la connaissance ici il y a deux ans et avec qui nous avons fait un bout de route en novembre vers la vallée du Ziz et l’erg Chebbi. Nous refaisons des plans avec eux : une boucle de quelques jours dans le sud en compagnie de Christine et Jean, autre couple d’amis qui eux nous avaient accompagnés par deux fois en Mauritanie. Mais ceci sera l’objet du prochain envoi.

En attendant voici, en vrac, quelques nouvelles images de Sidi Ifni …

Panorama sur la ville

Panorama sur la ville

Vu sur le remblai qui domine la mer !

Vu sur le remblai qui domine la mer !

Le voisin range ses filets...

Le voisin range ses filets...

... sous le regard de son canari.

... sous le regard de son canari.

Nous passons aussi une après-midi à la très jolie plage de Legzira, connue pour ses superbes arches naturelles. Le site est aussi très fréquenté par les parapentistes. Pour preuve, l’un d’entre eux atterrit à deux mètres de nous !

Commenter cet article

Aoreora 13/04/2016 20:03

Vraiment toujours très bien .
Vous connaissez même le Nid d Aigle! De tout près, part une tres jolie route qui rejoint Tiznit directement sans passer par route du bord de mer et Aglou.

yves 14/04/2016 00:09

Oui je l'ai prise en 2014 quand il y avait les inondations ! Toutes les routes et pistes en retrait de la côte sont d'ailleurs très belles dans la montagne ...

À propos

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de la famille, des amis et autres curieux ...