Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Mar

Retour à l'Oued Krâa

Publié par yvesetnickie.over-blog.com  - Catégories :  #Maroc 2017

Un de nos objectifs du voyage est de retourner au village de pêcheurs de l'Oued Krâa visité en novembre avec mes amis de l'association Taxi Brousse 85. Il nous reste encore environ 800 kilomètres à parcourir, toujours sur la Nationale 1 qui longe la côte Atlantique de Tanger à la frontière Mauritanienne.
Il est donc temps de reprendre la route vers le sud ...

 

Lundi 20 au mercredi 22 février 2017 :
Comme j'essaie d'éviter les répétitions je passe sur les trois jours précédant l'arrivée à l'oued Krâa. J'ai déjà évoqué dans les blogs des années passées les étapes de cette route : Tan Tan, El Ouatia, Tarfaya, Laayoune, Foum el Oued et Boujdour notamment.
Par contre je vous ai mis de côté quelques anecdotes et images du jour ...


Lundi, Tan Tan : arrêt au restaurant sénégalais où je bafouille quelques vieux restes de wolof. Le  "tieb bou djenn", le riz au poisson, y est excellent !
 

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

Toujours à Tan Tan, nous retrouvons le cireur de chaussures à qui, avec Taxi Brousse, nous avions donné un vélo en novembre. Accueil enthousiaste, et remerciements à n'en plus finir. Il insiste pour une photo ...
 

Retour à l'Oued Krâa

Lundi soir, courses à El Ouatia : pour un total de 10 dirhams (moins d'un euro) nous revenons avec une bassine, des épingles à linge, deux croissants et deux mille feuilles. A ce train là on va rester jusqu'à la fin de l'année !


Et une de ces pancartes comme je les aime :
 

Retour à l'Oued Krâa

Mardi à Sidi Akhfenis : tandis que nous nous arrêtons pour prendre un petit café, le chauffeur d'un gros semi-remorque portant deux containers nous fait des signes. Il a vu que nous étions de Vendée, comme lui car il est de St Gilles Croix de Vie. Nous prenons le café ensemble : il va jusqu'au Burkina Faso où il réside désormais, marié à une burkinabée qui en ce moment met des sardines en boites chez Gendreau ! 
Comme il lui fallait déménager ses meubles, il a tout simplement acheté ce camion, chargé les containers et en route pour 25 jours de voyage en traversant l'Espagne, le Maroc, la Mauritanie et le Mali !!!! Et le camion sera revendu sur place ...


Mercredi : nous passons la journée à Boujdour, ville toujours aussi peu affriolante. Par contre moi je suis bien récuré ... tout d'abord par le barbier qui après le rasage me prend par surprise et me fait une sorte de masque style crème au concombre avant de me frotter vigoureusement, de m'appliquer des serviettes chaudes ...
Ensuite au hammam où un des employés vient me frotter le dos au gant de crin à trois reprises. Résultat le lendemain : un dos bien propre ... mais plein de petits boutons rouges !

 

Quant la route, elle est le plus souvent d'une monotonie effrayante. A peine de temps à autre une distraction de ce genre ...
 

... ou encore un arrêt dans une de ces "aires d'autoroutes" dans le style Bagdad Café que l'on trouve tous les 50 ou 100 kilomètres ...

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

 

Jeudi 23 au dimanche 26 février 2017 :


Nous arrivons à l'Oued Krâa jeudi midi en provenance de Boujdour. Nous y sommes accueillis par Joël et Marie-Ange, nos "voisins" de La Chaume qui sont là depuis octobre. Le soleil est radieux, comme presque toujours dans la région, et le vent modéré ce qui est plus rare.
Nous leur avons apporté quelques kilos de fruits et légumes achetés au souk de Boujdour, car ici, à part le pain, l'eau et quelques conserves de base, on ne trouve rien (encore que j'aie pu compter, dans la petite "picerie" du village, sept pommes de terre et trois tomates qui trainaient sur une étagère). Pour trouver fruits et légumes il faut parcourir 170 kilomètres, au choix jusqu'à Boujdour au nord, ou Dakhla au sud !
Nous nous installons auprès d'eux, avec commes voisins une demi-douzaine de camping-caristes, des pêcheurs pour la plupart. Pendant que les femmes vont se promener dans les environs, j'accompagne Joël jusqu'aux batiments de la Marine Royale car il veut me montrer l'état du Zodiac sensé porter secours aux pêcheurs en difficulté. Il est inutilisable car percé en plusieurs endroits : si nous pouvions en trouver un dans le cadre de Taxi Brousse 85 ...

Retour à l'Oued Krâa

Depuis mon passage en novembre, le village s'est considérablement vidé de ses pêcheurs car la saison du calamar a pris fin, la pêche du poulpe n'est pas autorisée pour cause de période de reproduction et les eaux froides de l'hiver (tout est relatif) ne sont pas propices à la capture des poissons. La plupart des pêcheurs sont donc repartis quelques semaines dans leurs familles avant de revenir à partir de fin mars. Les bateaux sont remontés en haut de la plage et je ne verrai aucune sortie ou rentrée de barques. Même le boulanger est rentré chez lui ...
 

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

Ils doivent bien apprécier ces moments de "vacances" car les conditions de travail sont très dures pour eux.
Quant aux logements, quelques photos du village (je devrais dire "le bidonville") parleront mieux que de longs discours.
 

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

Seuls quelques uns sont restés poser des filets, pêcher à la canne ou préparer les filets pour plus tard...
 

Retour à l'Oued Krâa

Prémices peut-être de la reprise d'activité, une barque neuve a été livrée au village.
 

Joël et moi tentons aussi notre chance à la pêche lors de deux très belles sorties. 
La première au sud vers la plage de Skaymat où nous allons tous les quatre avec le pique-nique dans le Toy. Après une vingtaine de kilomètres sur la nationale, nous prenons une piste qui longe la falaise avant de descendre sur une plage magnifique surveillée au loin par un poste de la Marine Royale.
 

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

Pour la seconde, nous partons sur le quad, Joël et moi, jusqu'à une petite anse au nord tout aussi superbe.
 

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

Et le résultat de toute cette pêche me direz-vous ?
Un sar pris par Joël et un autre qui se décroche à quelques mètres du bord pour moi. Bien piteux bilan, au grand dam de Joël qui habituellement fait de meilleurs scores !
Il nous restera un peu de temps pour quelques balades à la découverte du très bel environnement du village ...
 

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

Et puis les repas pris en commun seront l'occasion de faire plus ample connaissance avec Joël et Marie-Ange, adorables avec nous comme avec les "locaux", pêcheurs ou fonctionnaires à qui ils rendent de nombreux services, soignant les blessés, nourissant parfois les plus démunis...
Bien sûr, Taxi Brousse 85 sera au centre de beaucoup de discussions. Le don de matériel en novembre a évidemment été très utile et bien accueilli mais il reste tant à faire ...
Joël ne manque pas d'idées à ce sujet dont celle-ci très généreuse : comme il emploie depuis plusieurs années ses talents d'artiste à réaliser le portrait de certains pêcheurs avant de leur offrir, il me propose d'utiliser les photos qu'il a conservées de ces oeuvres pour les réunir dans un album ou produire des cartes postales qui seraient vendus au profit de l'association. Une bonne idée à creuser !
Voici quelques échantillons en avant-première ...
 

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

Par ailleurs Joël nous a trouvé un relais intéressant sur place en la personne de Rachid, installé ici depuis 16 ans. Il fait l'unanimité auprès des pêcheurs et a fait des propositions intéressantes en leur nom. Pour eux, l'urgence serait d'obtenir un Zodiac indépendant de celui de la Marine (toujours défectueux on l'a dit). Une autre demande à laquelle nous n'avions pas pensé, des générateurs qui leur permettrait de produire un peu d'électricité. Selon lui, au lieu de recevoir simplement du matériel sous forme de dons, les pêcheurs pourraient et même souhaiteraient participer financièrement à une prochaine opération. A suivre également...


Avant de quitter l'Oued Krâa, quelques images insolites recueillies pendant ces quelques jours :


Un commerce particulier : marchand d'ancres !
 

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

Le spectacle peu ragoutant d'un dauphin échoué là depuis un certain temps et qui a été dépecé totalement par les chiens errants.
 

Retour à l'Oued Krâa

On trouve parfois au Maroc ces étonnants chiens de type "slougi". Ceux-ci vivent sur la plage de Skaymat auprès des marins.
 

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

Comme à chaque venue, je suis attristé par le stock de barques confisquées pour infractions aux règlements de la pêche. Elles sont entaillées à coup de hache pour les rendre inutilisables, et des plus anciennes il ne reste que des carcasses ensablées. On devrait quand même trouver un meilleur usage que celui de fournir en bois le four du boulanger !
 

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

La station service qui se trouve sur la Nationale 1 aux abords du village de pêcheurs propose ses services. Malheureusement l'atelier est vide, sans mécanicien ni outils ... comme j'en ai déjà fait l'expérience dans d'autres stations !
 

Retour à l'Oued Krâa
Retour à l'Oued Krâa

Par contre la station est désormais ornée d'un auto-collant du Vendée Globe. Avec mon peu d'arabe, je n'ai pas vraiment réussi à expliquer au pompiste de quoi il s'agissait mais il l'a accepté avec plaisir !

Retour à l'Oued Krâa

Pour finir, un grand merci à Marie-Ange et Joël qui nous ont fait mieux découvrir la région et la vie locale, nous ont accueillis dans leur camping car pour tous les repas et nous ont régalés de poissons et autres excellents produits ...

 

 

Commenter cet article

Marketgarden 07/03/2017 11:35

ça aurait pu être un des concurrents qui aurait eu besoin d'une assistance.... Mais non ! c'est bien toi... Voyou !

Marketgarden 07/03/2017 06:38

C'est pas toi, Yves, qui aurais collé le sticker du Vendée Globe sur la pompe de l'atelier de "Mikanik"...????

Yves Pacteau 07/03/2017 11:32

Bien sûr que c'est moi !

À propos

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de la famille, des amis et autres curieux ...