Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de notre famille, des amis et de tous les autres curieux ... Le blog relate nos voyages au Maroc, en Mauritanie, au Mali, en Afrique du Sud et en Namibie. En cours, un long séjour dans neuf pays d'Amérique du Sud ...

30 Oct

Retour au Chili : le désert d'Atacama.

Publié par yvesetnickie.over-blog.com  - Catégories :  #Chili

Du 21 au 25 octobre 2019.

 

Nouvelle et en principe dernière incursion au Chili de notre voyage : nous ne pouvions pas manquer le désert d’Atacama, un des endroits les plus arides de la terre, des paysages spectaculaires, des nuits étoilées sans pareil …

 

Notre dernière nuit en Argentine aura été fraiche : -8° dehors et +4° dedans au réveil !

La route nous réserve encore quelques rudes grimpettes avant d’atteindre la frontière chilienne située à plus de 4.000 mètres d’altitude. Mais du goudron nous y attend et ça fait plaisir de rouler sans cahots et sans poussière.

Les paysages encore une fois sont somptueux : ciel d’une grande pureté, sommets enneigés, salars d’un blanc éclatant, lagunes Miscanti et Miniques avec leurs magnifiques eaux bleues …

Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.

 

En fin d’après-midi, la route descend très rapidement et nous sommes heureux de prendre notre bivouac à seulement 2.500 mètres, au-dessus du désert d’Atacama, dans un paysage un peu lunaire ...

Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.

 

Encore une petite descente et nous voilà, au niveau du salar d’Atacama, vaste étendue désertique. Si la flore est pauvre, au moins y trouvons nous de nombreux flamants notamment à la laguna de Chaxa.

Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.

 

Les flamants roses constituent le groupe d’oiseaux le plus ancien (on a retrouvé des fossiles du Crétacé datant de 130 M d’années). Ils sont plus ou moins colorés selon leur nourriture (crustacés, mollusques, insectes, micro algues). On trouve ici trois sortes de flamants :

  • Le flamant de James, petit, queue rose, un peu de noir sur le bec
  • Le flamant andin, grand avec une queue noire
  • Le flamant chilien, taille moyenne, gros bec noir et queue rose.

A proximité de San Pedro de Atacama, nous établissons notre camp de base chez Mauricio qui a des ancêtres français et a fréquenté le lycée français de Santiago. Nous y trouvons de bonnes douches, un peu de confort et de précieux conseils.

San Pedro de Atacama , à quelques dizaines de kilomètres du tropique du Capricorne, est dominé par le volcan Licancabur (5 916 m d'altitude) et par le volcan Sairecabur (5 971 m) que l’on voit de partout.

Retour au Chili : le désert d'Atacama.

 

Le climat est extrêmement sec, les précipitations n'atteignent que 35 mm par an, et la durée d'ensoleillement est estimée entre 3 500 et 4 000 heures par an. Compte tenu de l'altitude et de la sécheresse de l'air, l’indice ultra-violet atteint des valeurs très élevées. Nous nous méfions du soleil mais malgré les applications de crème, nos mains et nos pieds se couvrent de crevasses. Nous ne sommes pas habitués aux 14% d’humidité relative qui règnent par moment ici !

Bien que très touristique, la petite ville est sympa et nous permet de faire quelques ravitaillements notamment à la boulangerie créée par un français (ici le bon pain est si rare !).

Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.

 

Nous consacrons aussi une journée à la Valle de la Luna, ses grandes dunes, ses formations géologiques étonnantes et ses anciennes mines …

Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.

 

Petite récap. en images ...

 

Le saviez-vous ?

Depuis Pinochet, les Chiliens sont légalement tenus de placer 10 % de leurs salaires, en vue de leur retraite, sur des comptes gérés par des fonds de pensions. Seulement 40 % des cotisations sont redistribués sous forme de retraites dont les montants sont déterminés par la fluctuation des marchés. Unique au monde, ce système rapporte d’énormes bénéfices aux gestionnaires des fonds. En 2017, plus de 90 % des retraites étaient inférieures à 233 dollars mensuels et il semble que cela s’est aggravé depuis.
De la même façon l’eau, l’électricité, l’éducation, les routes … tout est privatisé et hors de prix pour le chilien moyen.
Voilà pourquoi le pays manifeste actuellement et pourquoi certaines grandes villes sont en état d’urgence !

Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.

 

Le top : pas de pollution lumineuse de villes, pas d’humidité, toutes les conditions sont réunies pour qu’Atacama offre de formidables ciels nocturnes. D’ailleurs de nombreux observatoires sont établis dans la région. Mauricio nous a organisé une petite séance d’observation nocturne avec une astronome russe qui est venue avec de gros télescopes et nous fait découvrir avec un grand sens pédagogique toutes les merveilles de notre univers. Passionnant !

Retour au Chili : le désert d'Atacama.

 

Le flop : nous avons déjà expérimenté le contrôle sanitaire chaque fois que nous sommes entrés au Chili. Nous laissons quelques légumes apparents en pâture à l’inspecteur et planquons tout ce que nous voulons garder ... Cette fois par contre, ils ont fait fort avec Philippe qui avait en soute une paire de cales pour mettre son Iveco d’aplomb au bivouac.
 « C’est du bois, confisqué !» lui dit-on.
Il rétorque que les cales viennent du Chili.
« Oui, mais vous les avez posées par terre au Brésil, des insectes ont pu s’y introduire, confisqué ! ».

Rien à faire, il a fallu abandonner les cales !

 

L’anecdote : autre moment surréaliste à la frontière …
Un gendarme chilien réagit à notre nom : lui aussi à un nom en « eau ».
C’est le sergent  Menanteau dont le grand-père est originaire de France (très probablement de Vendée avec un nom pareil). Du coup nous sympathisons et il nous offre un écusson de la gendarmerie et le « badge » « Sargiento Menanteau » qui sont scratchés sur son uniforme !

Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.

 

Le bestiaire : spéciale dédicace à notre voisin et néanmoins ami Philippe, cette avocette andine qui se balade sur la laguna Chaxa … Le même bec à la retourne que celles de nos marais olonnais !

Retour au Chili : le désert d'Atacama.

 

No comment :

Retour au Chili : le désert d'Atacama.
Retour au Chili : le désert d'Atacama.

 

Il ne nous reste plus qu’à préparer notre passage en Bolivie par le sud Lipez, une étape qui s’annonce un peu rude. Toutes les maintenances possibles sont faites tranquillement au camp dans cette optique …

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

À propos

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de notre famille, des amis et de tous les autres curieux ... Le blog relate nos voyages au Maroc, en Mauritanie, au Mali, en Afrique du Sud et en Namibie. En cours, un long séjour dans neuf pays d'Amérique du Sud ...