Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de notre famille, des amis et de tous les autres curieux ... Le blog relate nos voyages au Maroc, en Mauritanie, au Mali, en Afrique du Sud et en Namibie. En cours, un long séjour dans neuf pays d'Amérique du Sud ...

27 Feb

Carnaval !

Publié par yvesetnickie.over-blog.com  - Catégories :  #Equateur

 

 

Du 21 au 24 février 2020.

Pendant quatre jours, du samedi au mardi, c’est férié en Equateur : on célèbre dans tout le pays le Carnaval !

A défaut de Rio de Janeiro, c’est à Riobamba, où nous retrouvons Patrick et Esperanza, puis dans un village voisin, que nous allons profiter de ces jours de liesse populaire. D’ailleurs, comment pourrait-on y échapper ? Le moindre hameau est en fête ou en préparatifs …

A Riobamba, nous nous régalons à observer la foule des marchands et des badauds qui sont comme nous dans l’attente du défilé …

Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !

 

Nous sommes à nouveau dans la sierra, et nous retrouvons les tenues traditionnelles des femmes andines …

Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !

 

Puis, pendant plus d’une heure, des groupes de chars, musiciens et danseurs défilent dans le centre de la ville …

Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !

 

Le lundi, nous sommes à San Juan, à quelques kilomètres de Riobamba. C’est beaucoup plus rustique mais l’ambiance n’est pas moins chaude, d’autant que l’alcool de canne coule à flot : en début d’après-midi il a déjà fait quelques victimes !

Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !

 

Le saviez-vous ?

Située à 2.750 mètres d’altitude, sur l’ancienne route inca entre Cuzco et Quito, Riobamaba est une grande agglomération moderne de près de 400.000 habitants, la troisième ville la plus peuplée d’Equateur. Première ville fondée par les espagnols dans le pays, en 1534, elle ne présente guère d’intérêt sur le plan architectural car elle a été dévastée à deux reprises par d’énormes séismes en 1645 et 1797.
Mais c’est une ville très vivante et en période de carnaval elle est haute en couleur !

Carnaval !
Carnaval !

 

L’anecdote : pas de confettis ici. La tradition veut qu’on se jette de l’eau ou, aujourd’hui, la mousse des « cariocas ». Les gens dépensent une fortune dans ces bombes aérosol qui leurs sont proposées sans cesse par les marchands ambulants. Petits et grands sont armés de cariocas, de pistolets à eau, voire de simples bouteilles, et bombardent tout ce qui bouge !

Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !

 

Le top : les Kjarkas en concert à Riobamba le 21 février, il y a longtemps que Patrick et Espé ont coché cette date sur leurs agendas. Par chance, ça colle parfaitement avec notre planning, la veille du carnaval.
Les Kjarkas sont un peu le Buena Vista Social Club de l’Amérique du Sud. C’est un groupe bolivien créé il y a cinquante ans qui tourne actuellement avec quatre de ses fondateurs, les autres musiciens ayant été renouvelés. Petite anecdote, ce sont eux qui ont créé « Llorando te fue », la fameuse « Lambada », qui leur a été volée par un obscur groupe franco-brésilien. Un procès retentissant leur a rendu raison mais ils sont restés malgré tout relativement méconnus hors de leur continent.

Nous voilà donc aux arènes de Riobamba, serrés comme des sardines parmi un public enthousiaste. La soirée commence à 20 heures mais quatre groupes se succèdent avant les Kjarkas qui ne débutent leur prestation qu’après minuit. L’un de ces groupes est excellent, « Imbayandina », les autres relativement médiocres, ce qui n’empêche pas le public de reprendre en cœur toutes leurs chansons …

Les Kjarkas, eux, sont vraiment formidables, la foule est déchaînée et on se régale pendant plus d’une heure … jusqu’à ce qu’un énorme orage éclate au-dessus de nous et nous force à nous replier à l’hôtel sous une pluie battante !
Quelle soirée …

Carnaval !

Le flop : nous devons être constamment en alerte à cause des cariocas et de l’eau qui peuvent à tout moment venir d’un passant, d’une voiture ou d’un balcon. « L’agression » est parfois accompagnée d’un « Disfrute del carnaval ! » (« Profite du carnaval ») quelque peu ironique. Pas question de rouler en voiture la vitre ouverte : les tuyaux d’arrosage sont mobilisés au bord des routes, parfois les seaux d’eau.
Après avoir essuyé (c’est le cas de le dire) quelques attaques, nous avons appris à anticiper les zones dangereuses pour passer au mieux à travers … sans toujours y parvenir !

 

Le bestiaire : !!!!

Carnaval !

 

No comment 

Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !
Carnaval !

 

 

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

safia safia 13/09/2020 10:44

Merci infiniment pour tout ce que tu partages!

À propos

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de notre famille, des amis et de tous les autres curieux ... Le blog relate nos voyages au Maroc, en Mauritanie, au Mali, en Afrique du Sud et en Namibie. En cours, un long séjour dans neuf pays d'Amérique du Sud ...