Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de notre famille, des amis et de tous les autres curieux ... Le blog relate nos voyages au Maroc, en Mauritanie, au Mali, en Afrique du Sud et en Namibie. En cours, un long séjour dans neuf pays d'Amérique du Sud ...

03 Mar

Quito et le passage de la ligne.

Publié par yvesetnickie.over-blog.com  - Catégories :  #Equateur

Les 27 et 28 février 2020.

Sur la route des volcans qui nous mène vers la Colombie, nous faisons un arrêt rapide mais très intéressant à Quito, la capitale de l’Equateur. Surnommée « la lumière de l’Amérique » par Simon Bolivar, deuxième capitale la plus haute du monde après La Paz, la ville a tenu pour nous toutes ses promesses.

Nous garons Trottinette pour 24 heures dans un parking situé dans le parc de La Carolina, un lieu très fréquenté dans la journée par les sportifs, mais très tranquille la nuit.

Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.

 

Pour visiter la ville, nous choisissons de prendre un bus touristique qui parcourt la ville, particulièrement sa partie historique, en nous laissant le loisir de descendre, découvrir tranquillement un secteur et reprendre le suivant pour voir un autre quartier.

Quito nous parait une ville très agréable, très propre comme tout l’Equateur, avec de larges avenues, de nombreux espaces verts et des rues piétonnes animées. Après avoir traversé les quartiers ultramodernes, c’est évidemment la Quito coloniale qui va nous ravir par l’architecture de ses rues et des bâtiments anciens.

Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.

 

La Plaza Grande à elle seule mérite un bon arrêt avec la cathédrale, le palais du gouvernement et le palais Arzobispal …

Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.

 

Nous terminons notre visite par la colline du Panecillo qui domine la ville …

Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.

 

Après avoir roulé quelques kilomètres au nord de Quito nous franchissons la latitude 0° 00’ 000’’. Nous nous arrêtons à l’horloge solaire de Quitsato. Ce nom est d’origine indienne, « quitsa » signifiant milieu et « to » le monde.

Un grand poteau et une plateforme empierrée forment un vaste cadran solaire situé exactement sur la ligne de l’équateur. L’ombre du poteau et les différentes lignes représentées sur le sol permettent de connaitre l’heure, le mois de l’année et de repérer équinoxes et solstices … quand il y a du soleil !

Bien sûr nous prenons, comme le veut la tradition, des photos à cheval sur les deux hémisphères ...

Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.

 

Le saviez-vous ?

L’équateur est une ligne imaginaire séparant la terre en deux hémisphères à mi-chemin de ses deux pôles. Cette ligne mesure 40.075 kilomètres et passe en Equateur à une vingtaine de kilomètres au nord de Quito.

Adeptes de cultes solaires, les indiens quitu-caras avaient déterminé avec précision la position de la ligne bien avant l’arrivée des incas et de la mission géodésique française de La Condamine en 1798.
Cette dernière s’était trompée de 240 mètres   … tandis que mon GPS, lui, est parfaitement exact !

Quito et le passage de la ligne.

 

Le top : vue l’expérience de nos précédents passages dans les capitales, nous redoutions la traversée de Quito. En fait, malgré la taille de la ville qui s’étire sur 40 kilomètres, la circulation y est assez fluide, le trafic raisonnable et surtout les équatoriens sont très respectueux du code de la route. Les larges avenues sont agréables … rien à voir avec La Paz ou Lima.

 

Le flop : depuis des mois, les freins de Trottinette sont quotidiennement mis à mal par les longues descentes sur les routes andines très sinueuses. Pour compléter, nous avons passé une heure dans la descente vers Ambato, coincés dans un embouteillage et les freins ont bien chauffé. Le résultat c’est que, après mes plaquettes avant, changées à Nazca, ce sont les tambours arrière qui nécessitent une révision près de Quito. Pour adoucir notre peine, nous avons eu de la bonne musique au garage et un prix très doux : 20 dollars pour près de trois heures de travail à deux ou trois mécaniciens !

 

L’anecdote : au cœur du vieux Quito, une belle rencontre avec un sympathique marionnettiste …

 

 

Le bestiaire : en milieu urbain, voilà tout ce que j’ai trouvé ! 

Quito et le passage de la ligne.

 

No comment 

Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Quito et le passage de la ligne.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

safia 13/09/2020 10:42

merci de partager ce merveilleux partage; c'est vraiment utile

Patrick 13/03/2020 17:01

Étonné d'apprendre que les pré-Incas avaient déterminé la ligne équatoriale, ils devaient se douter que la terre était ronde, alors qu'en Europe on allait brûler Galilée pour les mêmes raisons. GPS = Grande Précision Solaire

safia safia 13/09/2020 10:43

merci beaucoup pour votre commentaire

À propos

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de notre famille, des amis et de tous les autres curieux ... Le blog relate nos voyages au Maroc, en Mauritanie, au Mali, en Afrique du Sud et en Namibie. En cours, un long séjour dans neuf pays d'Amérique du Sud ...