Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Apr

Maroc 2013 - 2014 : de N'kob à Chegaga

Publié par yvesetnickie.over-blog.com  - Catégories :  #Maroc & Mauritanie (2013-2014)

Maroc 2013 - 2014 : de N'kob à Chegaga

N-kob-a-Chegaga.jpg

 

Samedi 30 novembre 2013 :
Nous reprenons la route ce matin, avec la caravane cette fois, direction Zagora. Nous pensons y voir Jean-Claude, ami  avec qui nous avions voyagé quelques jours il y a deux ans. Nous le retrouvons en effet avec grand plaisir dans sa "Kasbah Ziwana", énorme ksar situé quelques kms avant Zagora et dont il est copropriétaire d'une partie transformée en auberge.
 Panorama-Zagora.jpg
L'après-midi nous allons à Zagora nous promener et faire des courses. Je veux aussi faire réviser le Toy pour deux ou trois petites choses et bien m'en prend car j'ai un soufflet de cardan percé, sans doute par une pierre. Aziz s'attaque aux problèmes avec 3 ou 4 mécanos et deux heures et demi plus tard le "dromadaire", passé au peigne fin, ressort comme neuf .
 507-Zagora.jpg

L'anecdote du jour.
Quand nous arrivons chez Jean-Claude, nous le trouvons seul et il nous apprend que son associé marocain est en prison depuis huit mois ! De plus, deux touristes arrivent pour la soirée alors que la cuisinière est malade...
C'est donc un peu Nickie qui prend les choses en main et concocte un excellent repas du soir : soupe aubergine-vache qui rit, tagine au boeuf et petit dessert à la cannelle. Le couple de touristes est charmant et nous passons une bonne soirée en leur compagnie. Ils repartent ravis le lendemain matin !


Dimanche 1er décembre :
Pour le petit déjeuner nous retrouvons avec plaisir la terrasse ensoleillée qui domine le ksar et la palmeraie.
508-Zagora.jpg
514-Zagora.jpg
Le reste de la journée est rempli de tous ces petits riens qui font parfois nos journées marocaines : bavardages sur la terrasse, courses à Zagora où c'est jour de souk, déambulations au rythme de Jean-Claude qui connait la moitié de la ville et est arrêté sans cesse pour de longues salutations, thé et papotage avec Mahjouba, la "soeur" marocaine de Jean-Claude, toujours aussi chaleureuse... L'après-midi nous allons dans la palmeraie mais le vent de sable se lève et, alors qu'il n'est que 16h 30, il fait tout sombre.
516-Zagora.jpg
Nous sommes donc "obligés" de nous réfugier dans un grand hôtel ... pour prendre l'apéritif. Un des rares lieux où l'on trouve de l'alcool ici.


L'anecdote du jour.
Une image révélatrice des progrès fabuleux de ce pays : les "antennes berbères" bricolées avec de vieilles roues de vélo sont progressivement remplacées par des paraboles. Ces dernières, apportant les télévisions du monde entier, sont parait-il surnommées les "paradiaboliques" par les islamistes !
512-Zagora.jpg

 

 

Lundi 2 décembre 2013 :
Après ces deux journées bien cool, il est temps de reprendre la route. Nous laissons la kasbah Ziwana et Jean-Claude en compagnie de la petite fille sourde et muette à laquelle nous commencions à nous attacher.
520-Zagora.jpg
522-Zagora.jpg
Direction plein sud pour Mhamid et l'Oasis des mille et une nuits où nous attend Françoise, une amie de Jean-Claude.
Nous installons la caravane parmi les palmiers dans la sérénité de cette petite oasis d'Ouled Driss, à 5 kms de Mhamid.
L'après-midi nous allons jusqu'à Mhamid car c'est jour de souk et plus particulièrement l'après-midi, le souk des femmes. On y trouve donc tissus, ustensiles de cuisines, vêtements ... C'est également un lieu de sortie pour les femmes et les jeunes filles de Mhamid et des douars voisins, qui viennent s'y faire voir dans leurs belles tenues.
On y voit des femmes saharaouies ...
525-Mhamid.jpg
... des femmes berbères ...
526-Mhamid.jpg
... et même des européennes s'achetant des chaussettes bien chaudes pour le soir !
529-Mhamid.jpg
La soirée se termine avec Françoise autour d'un délicieux tagine de mouton, avant que nous ne rejoignions notre petite caravane sous un ciel étoilé comme seul le désert, très sec et exempt de toute pollution lumineuse, peut en proposer.


L'anecdote du jour
Le parking de la kasbah ce matin ...
518-Zagora.jpg
... et nos places, protégées par le panneau "Interdit de jouer ici".
519-Zagora.jpg

 

 

Mardi 3 décembre 2013 :
Il a fait froid cette nuit et, réveillés, nous avons mis un peu de chauffage vers 3 heures. Mais comme d'habitude, dès que le soleil paraît, on se remet en tee-shirt. Notre petite caravane est vite réchauffée elle aussi...
548-Ouled-Driss.jpg
Pas de voiture aujourd'hui, tout à pied autour de notre camp. Dunes et palmeraies environnantes, petit village d'Ould Idriss voisin et de Ksar Bounou un peu plus loin au bord du Draa. Voici quelques unes des images ramenées de ces promenades, plus éloquentes que de longues descriptions, et parmi lesquelles vous trouverez notamment la rue principale (c'est aussi la route nationale 9), genre "Il était une fois dans le sud", le parking des dromadaires, l'étalage du marchand ambulant, le bistrot du coin, la mosquée, une rue du vieux ksar et le stade municipal de football...
532-Ouled-Driss.jpg
536-Ouled-Driss.jpg
539-Ouled-Driss.jpg
531-Ouled-Driss.jpg
535-Ouled-Driss.jpg
530-Ouled-Driss.jpg
538-Ouled-Driss.jpg
545-Ouled-Driss.jpg
541-Ouled-Driss.jpg
547-Ouled-Driss.jpg
Le saviez-vous ?
Dans les palmeraies, chaque arbre a son propriétaire, parfois indépendamment de la parcelle sur laquelle il pousse. Par exemple, une tradition ancienne veut que l'on offre un palmier à une famille nécessiteuse. Ainsi Françoise a sur son terrain certains palmiers malades mais qui ne lui appartiennent pas. Elle devrait les faire brûler avant qu'ils ne contaminent les autres mais ne le peut pas sous peine de déclencher un conflit avec la famille propriétaire.

 

 

Mercredi 4 décembre 2013 :
Le ciel nuageux de cette nuit et ce matin auront eu le mérite de garder une température plus clémente que ces derniers jours. Comme le ciel bleu commence à apparaître, nous décidons de prendre la piste pour l'erg Chegaga à une soixantaine de kms du camp.
Je dégonfle les pneus à la sortie de Mhamid et nous traversons facilement les zones sablonneuses de l'oued Draa (de la rigolade après les dunes Mauritaniennes) pour rejoindre un grand plateau quasi désertique.
549-Chegaga.jpg    550-Chegaga.jpg
Sur la suite de la piste ça secoue un peu sur les cailloux, mais nous sommes assez rapidement dans l'erg où nous pique niquons et faisons une petite sieste au soleil. Seul le vol des mouches trouble le silence des lieux (qui dit chameaux dit mouches, c'est imparable!).
552-Chegaga.jpg    WP_20131204_001.jpg
Au retour nous passons par l'oasis sacrée, sa source, sa petite zaouia et son cimetière avant de rejoindre Mhamid et notre campement.
 558-Chegaga.jpg
 556-Chegaga.jpg
 559-Chegaga.jpg
Ce soir Françoise reçoit un groupe de cavaliers qui fait une boucle depuis Zagora. Nous profitons du hammam qui a été allumé pour cette occasion...Puis, nous profitons des derniers rayons du soleil sur les dunes derrière le camp !


Maroc-003.jpg    Maroc-006.jpg

L'anecdote du jour
Comme dans tout erg, à Chegaga on peut relever dans le sable de nombreuses traces, du quad au fennec en passant par le scarabée et la gerboise. Ce matin de nombreuses autres petites traces tous les 2 ou 3 centimètres : des gouttes de pluie datant probablement de cette nuit.

 

Commenter cet article

THIBAUDEAU Mireille 10/12/2013 14:03

Bonjour les Marocéens,
Bientôt vous pourrez déguster les bons mets français, moi je rêve d'un bon tajine.
Chez nous, depuis une quinzaine de jours le soleil est là, le ciel est d'un bleu de Provence, il nous manque un peu de chaleur. Merci de nous en faire parvenir une "lichette", par avion de
préférence plutôt qu'à dos de chameau.....
Bravo au photographe, les photos sont magnifiques.
Je vous embrasse
Mireille

lifton 05/12/2013 12:07

Bonjour les amis
toujours autant de plaisir à vous lire et suivre dans votre périple. Nous attendons la suite avec impatience
Bises fraiches des Georginoux

L'Avo7 05/12/2013 09:04

Hi les explorateurs ! Chez Zagora(ne pas confondre avec la librairie yonnaise) on retrouve l'ambiance du film "100 000 Dollars au Soleil"... Un peu...

À propos

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de la famille, des amis et autres curieux ...