Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Mar

Afrique du Sud : Hluhluwe

Publié par yvesetnickie.over-blog.com  - Catégories :  #L'Afrique du Sud (2012)

Mercredi 28 février :

Après avoir quitté le forest camp de Kosi Bay, nous faisons route jusqu’à Sodwana Bay où une petite pause nous permet de découvrir l'immense plage, essentiellement dédiée à la plongée. C'est ici qu'ont été filmés pour la première fois les mythiques coelacanthes, poissons de grande profondeur qu'il y a peu encore on ne connaissait qu'à l'état de fossiles.

Afrique du Sud : Hluhluwe
Afrique du Sud : Hluhluwe
Afrique du Sud : Hluhluwe

Ce n'est pas que la mer n'est pas tentante, mais quand on voit le panneau, ça refroidit car on a la totale : du courant, des crocos, des hippos et des requins ça fait beaucoup !

 

Après le lunch, nous reprenons la route, assez animée avec les vaches, les marchands ambulants et des enfants par dizaines allant ou revenant de l’école, tous en uniforme.

Ils sont très disciplinés et marchent toujours du bon côté de la route !

Afrique du Sud : Hluhluwe
Afrique du Sud : Hluhluwe

Vers 16h arrivée à la bourgade de Hluhluwe pour quelques courses (il faut, hélas, repenser à l’intendance…) puis  nous joignons notre nouvel hébergement à Bonamanzi à quelques kilomètres de là.

Dès l’entrée dans le parc, nous sommes accueillis par de nombreux impalas, dinkas et nyalas (voir photos diverses). 

681-Nyalas_rs.jpg 686-Nyalas_rs.jpg

                 Nialas (le mâle)                                                     (la femelle)

 

691-Impalas_rs.jpg 698-Impalas_rs.jpg

                  Impalas (le mâle)                                                   (la femelle)

 

Notre bungalow, exotique à souhait, est tout à fait isolé dans la forêt et il fait très chaud en cette fin d'après-midi (34 °).

Afrique du Sud : Hluhluwe

Nous tentons une petite sortie à pied avant la nuit mais sans rien voir de bien intéressant, les girafes et rhinos espérés ne sont pas au rendez-vous !

Par contre, Nickie et moi ramenons chacun une belle tique bien plantée dans la jambe. Un peu de crème et une pince à épiler en viennent à bout, sans conséquences apparentes.

Les filles se remettent à la cuisine (assez fréquentée par les crapauds, les geckos, les fourmis et toutes sortes d’autres insectes), car le paradis, c’est fini … Nous dînons sur notre terrasse, avec quelques moustiques mais pas trop. Au lit de bonne heure, car nous nous levons à l’aube pour partir voir les animaux.

 

L’anecdote du jour : les singes sont omniprésents dans ce pays. Par exemple, ce midi à Sodwana Bay, un groupe de petits vervets rôde autour du bar où nous prenons notre lunch. Soudain l’un d’entre eux profite du fait que le patron tourne le dos et en un instant grimpe sur le comptoir et file avec un paquet de chips. Il s’arrête une cinquantaine de mètres plus loin et, rejoint par ses copains, attaque son repas en narguant le patron furieux.

Craignant un peu plus les hommes, ils sont particulièrement entreprenants en présence des femmes. Nickie a pu le vérifier à Kosi Bay quand les singes sont venus se  balader dans les arbres au-dessus sa douche, ou quand un babouin s’est présenté à l’entrée du bungalow à Thendélé. Quant à Miche, elle les a souvent croisés aussi, à la douche, aux toilettes, et s’est même fait voler son appareil photo lors d’un précédent séjour !

 

 

Jeudi 1er mars :

Nous avons pris rendez-vous à 6h avec un guide pour la visite de la réserve de Hluhluwe-Umfolozi.

A l’arrivée le paysage, envahi par quelques bancs de brouillard, plutôt inattendus ici, est superbe. 

Afrique du Sud : Hluhluwe
Afrique du Sud : HluhluweAfrique du Sud : Hluhluwe

A peine entrés dans le parc, nous rencontrons de nombreux animaux : zèbres, rhinos, girafes… Un peu plus loin, notre guide repère un éléphant avec ses jumelles (les jumelles du guide, pas celles de l’éléphant) et trouve des pistes pour l’approcher. Puis un groupe de rhinos avec un buffle, d’autres éléphants … nous aurons réussi à voir trois des « big five », ce qui n’est pas mal car lions et léopards sont rarement vus.

Un croco et une troupe de gnous complètent le tableau … les appareils photos sont très sollicités.

La suite en images …

Afrique du Sud : Hluhluwe
Afrique du Sud : Hluhluwe
Afrique du Sud : Hluhluwe
Afrique du Sud : Hluhluwe
Afrique du Sud : Hluhluwe
Afrique du Sud : Hluhluwe

De retour à Bonamanzi, après une bonne sieste, nous repartons à pied et rencontrons encore de nombreux nialas, des impalas, des zèbres et des gnous. Mais en fait, il est beaucoup plus difficile de s’approcher de ces animaux à pied qu’en voiture ! Je réussis néanmoins, après une patiente approche, un long face à face avec quelques nialas et un groupe de pintades.

L’apéro sur la terrasse du bar est accompagné par les oiseaux et notre repas au bungalow … par quelques moustiques. Le reste de la (brève) soirée se passera donc au salon climatisé de l’étage …

 

L’anecdote du jour : on se les gèle !

Nous sommes partis ce matin la fleur au fusil en tee-shirts pour notre balade dans le parc. Sauf qu’il ne fait « que » 21° et qu’il y a 25 minutes de route pour y aller. Notre position surélevée à l’arrière du pick-up sera parfaite pour l’observation des animaux mais avec la vitesse et le brouillard que nous rencontrons en route c’est plutôt frisquet ! Nous nous enroulons au mieux dans nos chèches et deux couvertures trouvées sur le siège, mais ça caille. C’est bien la première fois qu’on a froid depuis notre arrivée …

Afrique du Sud : Hluhluwe

Vendredi 2 mars :

Pendant que les filles dorment encore, nous partons à 6 heures, Dave et moi, pour un petit tour en brousse, quelques kms de pistes en 4x4 et un peu de marche. Pas de rencontres extraordinaires à notre tableau de chasse : une tortue, un bel impala et une petite famille de phacochères qui fuient la queue dressée en l’air selon leur habitude.

Afrique du Sud : Hluhluwe
Afrique du Sud : Hluhluwe

Il fait déjà bien chaud quand nous rentrons à 8 heures pour nous préparer à repartir. Le long de la route, nous nous arrêtons près de l’un des nombreux marchands de bananes, mangues, ananas qui sont installés sur les bas-côtés : pour 4 euros, une bassine d’ananas rejoint les bagages à l’arrière.

Afrique du Sud : Hluhluwe

Nous quittons la grande route à Mtuzini, paisible bourgade assoupie près de la mer. Dans le parking, nous sommes seuls ... avec quelques zèbres ! 

Afrique du Sud : Hluhluwe
Afrique du Sud : Hluhluwe

Après un petit bain à la plage, nous déjeunons dans un restau au service certes sympathique mais probablement le plus lent d’Afrique du Sud … à 16 heures nous sommes de retour dans la moiteur de Ballito. Notre première activité consiste en un petit rafraîchissement dans la piscine.

A 17 heures, Justin, le propriétaire, arrive avec une bonne bouteille de rouge, aussitôt ouverte au prétexte qu’à l’heure du soleil il est 19 heures !

La soirée se prolonge sur son invitation dans un bar de Ballito installé dans un nouveau centre commercial (apparemment ces centres poussent comme des champignons, Miche et Dave en découvrent de nouveaux chaque année).

 

L’anecdote du jour : depuis deux ou trois jours, une forte odeur, que nous imputons à nos chaussures, embaume l’arrière du pick-up. Je découvre à l’arrivée que le vrai responsable est le sac de cauris ramassés à Kosi Bay. Contrairement à ceux que j’avais collectés autrefois en Afrique de l’Ouest où ils servaient jadis de monnaie, ceux-là sont des coquillages vivants et avec la chaleur ….

 
Commenter cet article

anne et Jacques Boué 06/03/2012 09:25

nous suivons avec intérêt votre big voyage , Suzon et Georges aussi!
nous jouons à cache cache avec vous puisque nous sommes en Vendée - retour à la grand'ville demain
bisous à tous les 4

À propos

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de la famille, des amis et autres curieux ...