Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de notre famille, des amis et de tous les autres curieux ... Le blog relate nos voyages au Maroc, en Mauritanie, au Mali, en Afrique du Sud et en Namibie. En cours, un long séjour dans neuf pays d'Amérique du Sud ...

20 Mar

Mongui et la laguna de Tota

Publié par yvesetnickie.over-blog.com  - Catégories :  #Colombie

Du 6 au 15 mars 2021

Le formidable petit village de Mongui et la laguna de Tota sont les deux principaux objectifs d’une nouvelle boucle au départ de Villa de Leyva, à la découverte de la partie nord du Boyaca.

 

Mardi 9 mars 2021 : après trois jours paisibles chez nos cousins, nous quittons à nouveau Villa de Leyva en direction du nord. La route se transforme vite en une piste qui traverse quelques hameaux à travers les champs de pommes de terre en fleurs jusqu’à Arcabuco et sa place très kitch.

 

Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota

 

Après trente kilomètres, pour la nième fois, mon frein arrière gauche chauffe et nécessite un petit arrêt dans le garage local. Le mécano, qui arbore un magnifique « tapa boca » spécial garage, me fait le réglage et, pour son travail, me demande 2,50 euros en ajoutant d’un air gêné « si ça ne te parait pas trop » !

Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota

 

Pendant ce temps, Nickie s’est fait épiler au salon voisin et une demi-heure plus tard nous repartons impeccables …

En fin d’après-midi nous atteignons Mongui, magnifique petit village situé à 2.900 mètres d’altitude. Sa place centrale et son église, les rues aux jolies maisons blanches, tout est paisible et ravissant, même sous un ciel menaçant.

Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota

 

Après cette première approche du village, nous demandons et obtenons la permission de dormir dans la cour de l’hôpital, un lieu calme et, surtout, plat, dans ce pays qui l’est si peu !

 

Mercredi 10 mars 2021 : la nuit a été parfaite et nous repartons en promenade dans le village. Il est resté très authentique avec ses maisons aux jolis volets et balcons peints, comme souvent en Colombie. Il doit être assez fréquenté par les touristes le week-end mais en semaine nous sommes seuls et le moins que l’on puisse dire c’est qu’on ne se sent pas agressé par toutes sortes de vendeurs.

Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de TotaMongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de TotaMongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de TotaMongui et la laguna de Tota

 

La première attraction de Mongui, vous la découvrirez un peu plus loin dans « Le top » …

L’autre, c’est le paramo d’Oceta. Un paramo c’est un altiplano, un plateau en altitude, comme on en a déjà vu en Bolivie notamment ou au Pérou. Ici il se situe à 4.000 mètres et il faut plusieurs heures de marche pour l’atteindre depuis le village. Nous n’aurons pas ce courage ! Avec Trottinette nous avançons jusqu’à environ 3.300 mètres, puis je poursuis un peu cette rude montée mais, le souffle court, je m’arrête un peu au-delà de 3.500.

Voici quelques images de la descente et de l’entrée dans le village …

D'étonnantes statues précolombiennes au bord du chemin menant au paramo ...
D'étonnantes statues précolombiennes au bord du chemin menant au paramo ...
D'étonnantes statues précolombiennes au bord du chemin menant au paramo ...
D'étonnantes statues précolombiennes au bord du chemin menant au paramo ...

D'étonnantes statues précolombiennes au bord du chemin menant au paramo ...

 

Nous enchainons vers la laguna de Tota. Trottinette franchit encore un col et nous découvrons en contrebas la laguna de Tota située à un peu plus de 3.000 mètres. Nous comprenons vite que la spécialité de la vallée ce sont les oignons, même un aveugle pourrait le savoir rien qu’à l’odeur !
Ils occupent toutes les terres autour du lac à l’exclusion de toute autre culture semble-t-il. Partout des groupes de travailleurs plantent, désherbent, coupent, mettent en bottes …

Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota

 

Nous passons la soirée et la nuit sur une presqu’ile au bord de la laguna, près d’une petite église très isolée qui, selon ce que l’on nous a dit, n’est fréquentée qu’un dimanche par mois. Calme royal face à la petite ville d’Aquitania ...

Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota

 

Jeudi 11 mars 2021 : vu le rythme lent de Trottinette et notre propension à nous arrêter dans le moindre village, la journée est entièrement consacrée au retour à Villa de Leyva.

Avec des pauses dans les petits villages, comme Cacuita et son monument à Mochica, le dernier chef des indiens chibchas, dont le souvenir reste très présent parmi les communautés locales …

Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota

 

Le reste de la semaine se passe tranquillement à Villa de Leyva. Nous profitons de nos cousins et, pour la dernière fois en principe, de la charmante petite ville où nous avons désormais nos habitudes.

 

Le saviez-vous ?

Nous ne sommes pas allé au paramo d’Oceta, mais, lors de nos passages en altitude, nous avons observé les curieux « fraijelones », en français les « espeletia », une espèce de plantes endémique des paramos andins du nord. Ces plantes peuvent vivre cent ans et sont très importantes pour le milieu car elles récupèrent sur leurs feuilles l’humidité ambiante et la restituent dans le sol pendant les périodes de sécheresse.

Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota

 

L’anecdote :

L’obligation faite aux commerçants de disposer à l’entrée de leur local un distributeur de gel hydro-alcoolique a donné lieu à un petit artisanat bien sympathique. Probablement moins chers que les systèmes métalliques, plus écolos, on voit beaucoup de distributeurs entièrement en bois ou en guadua, jusqu’à la pédale !

Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota

 

Le top : on ne peut pas y échapper, ils sont partout, suspendus aux portes des magasins et des ateliers : les ballons sont omniprésents dans le village de Mongui. En cuir, en synthétique, publicitaires, destinés aux gamins ou à la compétition, de foot, de basket, de rugby ou de volley … il y en a pour tous goûts et pour tous les prix.

Ces ballons, exportés partout dans le monde, sont fabriqués par plus de vingt ateliers artisanaux dans le village. Celui que nous avons visité peut en produire plus de 1.000 par jour …

 

Le flop : Patrick se désespère de voir que de nombreux sites naturels, autrefois d’accès libre, sont désormais privatisés et donc payants. Apparemment ce sont souvent des membres des mafias locales qui achètent (de gré ou de force) les terrains où se trouvent des cascades, des grottes … pour créer et  exploiter des parcs touristiques. Et comme il y a de plus en plus de touristes colombiens, c’est un petit business qui rapporte …

 

Le bestiaire : du coq à l’âne, enfin presque …

Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota

 

No comment :

Mongui et la laguna de Tota
Mongui et la laguna de Tota

 

Nous avons profité de ces journées tranquilles à Villa de Leyva pour avancer le dossier « Retour ».
Le temps passe et nous sommes en Colombie depuis un mois et demi déjà …

Nous avons programmé le shipping de Trottinette depuis Carthagène des Indes vers Le Havre, en principe le 15 avril. De notre côté, nous avons réservé des billets d’avion de Santa Marta à Bogota d’où nous repartons vers la France le 25 avril.

Ce qui nous laisse un bon mois pour rejoindre la côte caraïbe !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Nous sommes allés avec 7 amis en Colombie pays que nous avons adoré.
Le 7ème ami du coup vit depuis ce voyage en Colombie depuis debut mars.il a acheté une finca à 2h de Medellín.
Françoise m a indiqué votre blog aujourd hui.(nous avons déjeuné chez elle ce midi)
Cela nous rappelle de bons souvenirs.
Bonne continuation.
Ps mes parents étaient amis avec Georges votre père
Répondre
Y
Oui, je me souviens de l'amitié de nos parents. On a dû se voir quand on était jeunes. La Colombie est un magnifique pays ...

À propos

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de notre famille, des amis et de tous les autres curieux ... Le blog relate nos voyages au Maroc, en Mauritanie, au Mali, en Afrique du Sud et en Namibie. En cours, un long séjour dans neuf pays d'Amérique du Sud ...