Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de notre famille, des amis et de tous les autres curieux ... Le blog relate nos voyages au Maroc, en Mauritanie, au Mali, en Afrique du Sud et en Namibie. En cours, un long séjour dans neuf pays d'Amérique du Sud ...

03 Mar

Les plages brésiliennes

Publié par yvesetnickie.over-blog.com  - Catégories :  #Brésil

Du 17 février au 2 mars 2019 -

L’objectif du moment, après avoir bien profité des chutes d'Iguazù, est de traverser l’état du Parana, au Brésil, pour atteindre la mer et les plages où nous espérons trouver un peu de fraîcheur.

 

La route ?
Deux jours de montagnes russes, jalonnées de péages (même si les parties en quatre voies sont rarissimes), empruntées par de nombreux camions dont la longueur peut atteindre trente mètres.
Rien de bien emballant donc mais nous trouvons le soir deux bivouacs sympas pour bien finir la journée.
Le premier en fin d’après-midi quand je m’arrête pour une pause dans une station-service. Nous avons la surprise  d’y trouver Véronique et Daniel près de leur Unimog : ils sont en panne de boite de vitesse, le moral un peu atteint - on le serait à moins - d’être ainsi embêtés à un mois de la fin de leur voyage, alors qu’ils parcourent l’Amérique du Sud depuis deux ans. Nous sympathisons rapidement, trouvons beaucoup de points d’intérêts communs et donc nous décidons de passer la soirée avec eux. Le lendemain nous attendons avec eux une solution de dépannage avant de repartir avec dans nos bagages le Routard dont ils n’ont plus besoin puisque, quoi qu’il arrive, ils quittent le Brésil. Super pour nous qui, n’ayant pas prévu ce séjour au pays de la samba, n’avions aucun guide du pays !

Le lendemain soir, après une journée de route, nous bifurquons pour un petit parc forestier repéré sur la carte. Le lieu est charmant et désert, à l’exception d’un gardien de nuit très sympa qui nous ouvre la douche de sa maisonnette. Le lendemain deux responsables du parc nous consacrent un long moment pour une visite des lieux (petit musée et sentiers pédagogiques) !

A Curitiba, capitale de l’état et grande ville de 1,8 millions d’habitants, nous faisons un arrêt pour visiter l’étonnant musée construit par Oscar Neimeyer. Cet architecte est célèbre notamment pour sa contribution à la construction de Brasília. Surnommé « l'œil », le musée avec 35 000 m² de surface est le plus grand d'Amérique latine et nous passons un bon moment à arpenter les différentes expos du moment (dans un espace climatisé de surcroit !) …

Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes

 

 

Après avoir traversé la Sierra Graciosa par une route magnifique, nous atteignons le village de Morretes. Il fait très chaud et l’orage gronde : nous craquons pour deux nuits en cabanas chez Luis, un catalan qui parle français, installé ici depuis 25 ans. Notre petit chalet, rustique, est installé dans une vraie jungle de bananiers, lianes, cocotiers et autres flamboyants, avec des perroquets qui jacassent : on apprécie de se poser deux jours sans trop bouger.

Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes

 

 

Deux petites sorties quand même entre les averses tropicales nous permettent d’apprécier les vieilles maisons un peu décrépies de Morretes et de sa voisine Antonina.

Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes

 

 

Le lendemain nous passons à Paranagua : j’y avais fait escale avec le Grande Nigeria il y a cinq mois et j’ai plaisir à faire découvrir à Nickie les vieilles bâtisses du port et l’activité incessante de ses bateaux très élégants aux allures de gondoles.

Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes

 

 

Comme je l’avais fait avec mes compagnons de bateau, nous prenons un excellent repas au Danubio, restaurant sur le port qui propose, comme souvent au Brésil, soit un buffet libre soit, plus original pour nous, un repas au kilo : on remplit à son goût une ou plusieurs assiettes qui sont pesées à la caisse pour déterminer le prix du repas !
A noter au passage, une particularité de ces restaurants, y compris ceux qui sont en bord de route : dans le prix du repas, on peut se servir à volonté du café … et divers alcools locaux (notamment la fameuse cachasa) !

Les plages brésiliennes

 

 

Paranagua, tout comme Antonina, est en fait au fond d’un immense estuaire et nous n’avons pas eu l’impression de voir vraiment la mer. C’est à la Ilha do Mel (l’Ile du Miel) que nous rejoignons vraiment l’Atlantique, un mois après avoir quitté le Pacifique à Valparaiso. Cette petite ile est vraiment magique avec ses forêts, ses plages de sable blanc et son absence totale de voitures. Nous y prenons nos premiers bains dans une eau qui doit avoisiner les 30° et qui nous rafraichit à peine de la chaleur lourde qui règne toujours, même quand le soleil n’est pas présent.

Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes

 

A partir de là, nous continuons à descendre la côte vers le sud et donc nous allons de plage en plage. ​​​​​​​

 

Guaratuba, l’île de Sao Francisco do Sul où nous achetons un parasol car il est impossible ici de rester au soleil, puis la grande île de Santa Catarina où nous découvrons quelques petits coins charmants hors de la capitale de l’état, Florianopolis. Notre activité principale est la baignade sur les magnifiques plages de sable fin, certaines surpeuplées, d’autres dans la partie sud, quasi-désertes …

Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes

 

 

Une fois sortis de l’eau, on peut observer les prouesses des beaux surfeurs et les bikinis plus ou moins bien portés par les brésiliennes …

Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes

 

 

En dehors des plages, il y a aussi quelques jolis endroits …

Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.
Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.
Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.
Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.
Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.
Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.
Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.
Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.
Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.
Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.
Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.

Guaratuba - Sao Francisco do Sul, Barra do lagoa.

 

Le saviez-vous ?   Les états du sud Brésil sont réputés bénéficier d’un climat tempéré. C’est pourquoi ils ont accueilli de nombreux émigrants européens. Beaucoup d’italiens et d’allemands notamment comme on peut le vérifier sur des enseignes ou des noms de rue par exemple. A Blumenau, la fête de la bière attire des centaines de milliers de visiteurs (c’est la deuxième manifestation la plus importante du Brésil après le carnaval de Rio) et par endroits on parle encore un ancien poméranien qui a disparu depuis longtemps en Europe.

Climat tempéré, tout est relatif !
Il est vrai que nous n’y avons que rarement dépassé les 35° alors que dans le même temps il faisait 42° à Rio et à Iguazù !
Selon les brésiliens, ce mois de février est exceptionnel de chaleur. C’est bien notre veine !

 

Le top : profiter de la fraîcheur de la nuit tombante pour se balancer doucement dans un hamac, sous la varangue d’une cabane en bois, en écoutant la pluie du soir cliqueter sur la forêt environnante …

Se régaler d’huitres, de crevettes et de poissons, de mangues, d’ananas, de goyaves … sans oublier les formidables citrons verts qui font la bonne caïpirinha !

Faire une pause de quelques jours au niveau chaleur en fin de mois et voir le thermomètre descendre à 20° la nuit. Même si c’est au prix d’un ciel plus gris et de quelques averses, c’est agréable de ne pas se traîner en sueur toute la journée et de bien dormir.

Tout au sud de l’île de Santa Catarina, le petit village de Caleiras do Barra Sul où l’on produit de succulentes huîtres est loin des circuits touristiques. Sa Praia dos Naufragados est particulièrement préservée et n’abrite qu’une poignée de maisons en bois posées entre plage et forêt: on ne l’atteint qu’en bateau où après une heure de marche dans la superbe forêt atlantique …

Caleiras do Barra Sul
Caleiras do Barra Sul
Caleiras do Barra Sul
Caleiras do Barra Sul
Caleiras do Barra Sul
Caleiras do Barra Sul

Caleiras do Barra Sul

 

Le flop : qu’est-ce qui va bien avec la chaleur humide ?

Les moustiques ! 

Tous les soirs, à la tombée de la nuit, ils sont particulièrement agressifs et les repelents ne sont pas aussi efficaces qu’on le souhaiterait. Il faut donc se réfugier derrière les moustiquaires de Trottinette, malgré la chaleur qui y règne.
Nickie les adore et fait régulièrement don de son sang pour les aider à vivre et favoriser leur reproduction !

Au fait, il est loin le temps où, en Terre de Feu, il faisait encore jour à 23 heures. Décalage dans la saison + remontée vers l’Equateur + progression vers l’est = nuit à 19 heures en ce moment …

Et puis une histoire de pot : après Ushuaia en Argentine et Castro au Chili, c’est au Brésil que Trottinette a décidé de laisser choir son pot d’échappement. Un nouveau passage au garage et nous voilà avec des attaches renforcées. J’espère qu’on pourra éviter une autre réparation en Uruguay, notre prochaine destination !

 

L’anecdote : tandis que nous prenons un café sur le port de Paranagua, un homme suivi de journalistes se pavane et va serrer toutes les mains qu’il peut.
Un homme politique ?
Non ! C’est un célèbre présentateur de la
TV brésilienne et nous avons droit nous aussi à sa visite …
Admirez ses magnifiques chaussures …

Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes

 

Bestiaire : océan oblige, les perroquets cèdent la vedette aux oiseaux de mer : héron strié, aigrette sacrée et cormoran …
Mais il y a toujours des ibis et des toucans !

Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes

 

Et puis, cette batucada de crapauds qui, période du carnaval oblige, nous a tenu compagnie pendant deux nuits à Caleiras do Barra Sul.

 

No comment : 

 

Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Les plages brésiliennes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lifton 05/03/2019 11:55

CC les amis, toujours de belles images accompagnées de récits qui nous font bien voyager. Plaisir d vous lire. Bises A bientôt

À propos

Récits de voyages à l'usage de nos petits enfants, de notre famille, des amis et de tous les autres curieux ... Le blog relate nos voyages au Maroc, en Mauritanie, au Mali, en Afrique du Sud et en Namibie. En cours, un long séjour dans neuf pays d'Amérique du Sud ...